Dame Nature s’offusquerait-elle d’un réveil trop précoce ?

Ou peut-être est-ce simplement la tête du boulanger d’en face qui la perturbe.

Toujours est-il que curieusement les premières pensées de la rue du Luxembourg « font la gueule ».

Il est plus agréable de penser que ce sont les jardiniers municipaux qui nous ont gratifié d’une facétie dont ils ont le secret en espérant que la moue de leurs belles plantations n’est pas à l’image de leur envie de nous faire un pied de nez.

Quoi qu’il en soit le printemps est arrivé: vive le printemps !