Pour ces premières puces printanières, le parking du Super U avait fait le plein.

Aussi bien chez les vendeurs que chez les chalands, il y avait une forte présence qui a rendu cette matinée particulièrement vivante. Des sourires dans tous les coins, des rencontres fortuites et amicales, des négociations acharnées mais toujours sympathiques,… Une excellente parenthèse rompant avec le climat de morosité ambiant.

La saison est partie et n’en déplaise aux grincheux, la vie continue.